Combler le besoin de nourriture

Une Kiwanienne de Floride se donne pour mission de lutter contre l’insécurité alimentaire. 

Denise Bramlitt n’a aucun mal à se remémorer ces anecdotes. 

Un garçonnet traîne dans le réfectoire d’une école élémentaire, après le repas de midi, et remplit ses poches de restes pour les rapporter chez lui et nourrir ses jeunes sœurs et frères. Une adolescente mâchouille de l’herbe derrière son école secondaire pour essayer de tromper sa faim. Une fillette qui sait que, si elle ne vient pas en classe les vendredis, elle ne reçoit pas le sac de nourriture qui permet à elle et à sa sœur de tenir jusqu’au lundi.

Denise Bramlitt

Ces récits décrivent la situation d’enfants du comté de Putnam, en Floride ; mais il est possible de trouver pratiquement partout de tels exemples aussi poignants.

Quand nous sommes confrontés à une telle réalité, nous sommes nombreux à remettre à une banque alimentaire un chèque ou un sac rempli de conserves, mais pas Denise Bramlitt.

Membre du club Kiwanis d’Azalea City, Denise Bramlitt s’est donné pour mission d’aider les enfants de sa collectivité à ne pas connaître la faim. Elle se trouve aujourd’hui à la tête d’un mouvement à l’échelle de son comté qui veille à distribuer des aliments à plus de 800 enfants pendant le weekend.

« Notre comté est pauvre », explique Denise Bramlitt, « mais nous avons une collectivité qui ne supporte pas l’indifférence ».

En 2018, utilisant un espace dans l’entrepôt de son entreprise, Bramlitt Plumbing & Electric, elle a fondé Feed the Need of Putnam County (Répondons aux besoins en nourriture du comté de Putnam). Avec un noyau dévoué de bénévoles et « animée chaque jour par une foi inébranlable », Denise Bramlitt collecte puis distribue, sous forme de sacs de nourriture, plus de 172 000 repas par an dans 14 écoles. Elle sollicite des subventions, organise des collectes de fonds et récupère de la nourriture auprès de restaurants et de commerces alimentaires, ce qui lui permet de remplir ses 325 m2 disponibles de palettes chargées de boîtes de macaronis au fromage, de conserves de viande, de bocaux de compote de pomme, de boîtes de jus de fruit, de barres de céréales, etc.

« Denise est une force de la nature » déclare Rick Surrency, directeur général des écoles du comté de Putnam et lui aussi Kiwanien, « plus que quiconque, elle est capable de motiver les gens à apporter leurs moyens financiers, leur main-d’œuvre et leurs émotions ».

Et Rick Surrency est reconnaissant à Denise Bramlitt de puiser dans son énergie et sa passion pour aider les élèves de ses écoles, 85 % desquels ont droit à un repas gratuit ou à prix réduit à l’école.

D’après le département de la Santé de la Floride, près d’un quart de la population du comté – le double de la moyenne nationale – se situe sous le seuil de pauvreté et le comté de Putnam est classé 66e sur 67 pour la santé en général.

« En Amérique, la classe moyenne ne se rend pas compte qu’il y a des enfants qui n’ont rien à manger chez eux », ajoute Rick Surrency.

Et un enfant qui ne mange pas à sa faim a généralement du mal à étudier. La recherche montre que les enfants qui ne savent pas comment ils vont pouvoir trouver leur prochain repas risquent davantage de redoubler à l’école et de connaître des difficultés scolaires et affectives.

« Il est difficile de se concentrer en classe quand on a l’estomac qui gargouille », ajoute Rick Surrency.

« Voilà pourquoi Denise Bramlitt et Feed the Need sont aussi cruciaux pour l’académie scolaire », explique Rebecca Motes, ancienne conseillère en orientation de l’école secondaire Palatka.

Rebecca Motes a aidé des élèves à y créer un placard de ressources rempli d’aliments apportés par Feed the Need. Elle explique que, chaque semaine, près d’une centaine d’élèves se sert dans ce placard et que maints d’entre eux ont des parents dont les revenus sont si modestes qu’il ne leur reste pas grand-chose une fois qu’ils ont payé le loyer, l’eau, le gaz et l’électricité et les assurances.

« Grâce à Feed the Need, nos élèves ont directement accès à des aliments dont ils ont désespérément besoin », explique Rebecca Motes, « il leur suffit pour cela de s’adresser à Miss Bramlitt ». 

Pour Denise Bramlitt, ce souci de la faim chez les enfants remonte à une tragédie personnelle, en 2007. Cette année-là, Cade, son fils de 20 ans, est mort dans un accident de la circulation.

Elle se souvient s’être mise à douter de sa foi en Dieu en perdant son fils et s’être posé la question : « Pourquoi avoir emporté Cade? ».

Quand elle est devenue grand-mère, elle a pris conscience de la nécessité de se ressaisir. Elle explique qu’il lui a fallu toute une année d’interrogations continues pour trouver un but. Et l’insécurité alimentaire était le sujet qui lui revenait sans cesse à l’esprit.

Désormais, Denise Bramlitt s’appuie sur sa foi et sur sa collectivité pour nourrir des enfants.

En outre, le club Kiwanis d’Azalea City a reçu du Fonds pour les enfants de Kiwanis une subvention qui l’aide à soutenir la plus importante manifestation organisée par Feed the Need. Intitulée Teen Hunger Fight (lutte contre la faim des adolescents) et organisée annuellement, cette manifestation réunit, pour combattre la faim, 200 adolescents d’églises locales et d’autres organisations.

Le club Kiwanis a utilisé la subvention pour aider Feed The Need à acheter la nourriture et autres articles nécessaires pour conditionner 32 000 repas en une seule soirée. Les membres du club, filet sur les cheveux et masque sur le visage, sont venus en force pour bourrer les sacs de boîtes de macaronis au fromage, de flocons d’avoine et de cassonade, à distribuer par le biais du programme de sacs de nourriture de Feed the Need.

Depuis des années, des organisations civiques sollicitaient l’adhésion de Denise Bramlitt, mais c’est parce que Kiwanis met l’accent sur les enfants que Denise a rejoint le club Kiwanis.

« Kiwanis et moi formons un tandem parfait » dit-elle.

Comment vous pouvez, vous aussi, apporter votre aide : 

En faisant un don au Fonds pour les enfants, vous amplifiez votre action. Votre don vous aide à faire bénéficier des enfants du monde entier de l’action de Kiwanis en faveur de la santé et de la nutrition, de l’éducation, de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture et du développement du leadership des jeunes. Allez sur le site kiwanis.org/give pour faire un don ou sur le site kiwanischildrensfund.org/clubgrants pour découvrir comment votre club peut faire la demande d’une subvention qui lui permettra d’aider des enfants dans votre collectivité.


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s