Vivent les vacances Kiwanis !

Nombre de membres de Kiwanis profitent des lieux intéressants des congrès pour prolonger leur séjour et continuer de s’amuser. Vous pourrez découvrir ici quelques récits et photographies.  

Graham Chick
Club Kiwanis de Christchurch nord-ouest
District Nouvelle-Zélande / Pacifique sud
Congrès 2017 de Kiwanis International à Paris

Nous avons réservé un voyage avec, comme première partie, une croisière sur le Rhin entre la Suisse et Amsterdam. Nous avons découvert le luxe des croisières fluviales, avec une progression tout en douceur, la nuit, quand nous dormions, et beaucoup de temps, pendant la journée, pour explorer les escales le long du fleuve. Nous nous sommes beaucoup amusés car, pour cette croisière, nous nous sommes retrouvés à dix membres de Kiwanis Nouvelle-Zélande, tous ensemble imposant aux autres voyageurs un certain chaos et un certain niveau sonore. Une fois à Amsterdam, nous nous sommes séparés pour entamer notre propre voyage de dix jours. Nous avons pu caser quelques journées supplémentaires à Amsterdam, Bruges et Bayeux, en faisant appel à Airbnb pour l’hébergement, avant de nous retrouver tous à Paris, où nous avons partagé un appartement de cinq chambres pendant toute la durée du congrès de Kiwanis International. Nous avons exploré à fond les charmes de Paris. Un des temps forts du séjour a été notre passage en Suisse, notamment Lucerne, où nous avons découvert un artisan glacier grandiose avec, comme enseigne devant la porte, un cornet de crème glacée irrésistible !


Marge Crouch  
Club Kiwanis de Lawrence, Indiana  
District de l’Indiana 
Congrès 2001 de Kiwanis International à Taipei

La traversée du Pacifique par les airs s’est déroulée sans fait notable, la plupart d’entre nous en ayant profité pour dormir un peu (Marge a fait le voyage avec son mari et quatre amis). Une escale au Japon nous a permis de faire une pause pendant notre voyage et de visiter le pays. Bien que souffrant légèrement du décalage horaire, nous avons trouvé le Japon fort plaisant. Tom, mon mari, a été surpris de constater que ce pays lui rappelait l’Allemagne. Le lendemain, nous avons pris un vol pour Pékin et sommes arrivés assez tôt pour pouvoir visiter la ville seuls pendant une demi-journée. L’ambiance de la Chine nous a semblé chaleureuse et prévenante, avec l’emploi de la langue anglaise sur tous les sites de transport en commun. La première après-midi, nous avons visité la place Tian’anmen et la Cité interdite. Les quelques jours suivants, nous avons fait un voyage organisé, ce qui nous a permis de découvrir davantage le pays, y compris la Grande Muraille de Chine. Nous avons passé des moments merveilleux.

 


Danielle Desarmagnac
Club Kiwanis du sud-ouest
District Kiwanis Nouvelle-Zélande / Pacifique sud
Congrès 2020 de Kiwanis ASPAC au Népal

Suite à l’annonce que le 47e congrès ASPAC se tiendrait au Népal, nous avons tous réagi en nous disant que nous nous devions d’y aller et de visiter ce pays de notre région Asie-Pacifique.

Nous sommes arrivés deux jours avant le congrès et nous avons recherché des excursions à faire dans l’intervalle. Nous avons décidé de faire un vol en hélicoptère pour rallier le camp du mont Everest situé à 8 200 m au-dessus du niveau de la mer (l’Everest culmine à 8 850 m d’altitude). Mon mari Bernard, trois amis Kiwaniens et moi-même nous sommes levés de bonne heure, vêtus chaudement avec bonnets, écharpes, gants et chaussures imperméables confortables. Nous nous préparions à aller marcher dans la neige ! Nous avons pris la direction de l’aéroport de Katmandou, sous un épais brouillard. Nous avons récupéré nos cartes d’embarquement et sommes passés à la pesée des passagers et des effets personnels, procédure très importante car le pilote a des contraintes de poids à respecter pour les vols à haute altitude. Dans la perspective des rotations au-delà de 8 200 mètres, qui impliquent une répartition précise du poids, nous avons été divisés en deux groupes. Nous avons franchi un point de contrôle, puis nous sommes allés vers une petite échoppe pour prendre un café ou un thé. Nous avons passé le contrôle de police et l’attente a commencé dans la salle de départ : 6h30, 7h30, 8h30, puis enfin les gens ont commencé à avancer et nous avons atteint la zone de départ. Nous avons montré nos billets au contrôleur et une camionnette nous a emmenés vers l’héliport. Le brouillard s’était enfin levé et le pilote avait reçu l’autorisation de décoller. Nous avons survolé de belles vallées en direction du premier arrêt : Lukla avec son célèbre aéroport qui a une piste en pente raide, et porte le nom de Sir Edmund Hillary*, un Kiwanien célèbre du district de Nouvelle-Zélande-Pacifique sud. Après remplissage et vérification du réservoir et de la bouteille d’oxygène pour le pilote, nous avons décollé en direction du mont Everest. Le pilote nous a expliqué qu’il allait atterrir sur la plateforme aménagée sur la toundra d’une vallée pour nous déposer Chris, Graham et moi-même qui constituions le premier groupe, le second groupe composé de mon mari et notre ami Clinton devant rester à bord pour poursuivre la visite du mont Everest. En attendant notre tour, nous avons pris des photos des montagnes qui nous entouraient. Puis, nous avons de nouveau entendu l’hélicoptère qui revenait et est venu le tour du premier groupe, le nôtre, de s’envoler vers les cimes du mont Everest. Nous nous nous sommes élevés par paliers et le pilote nous a prévenus qu’il était possible que nous ressentions l’ivresse des montagnes et éprouvions des difficultés à respirer. Nous nous sommes posés au camp de base, à 600 mètres en contrebas du mont Everest et de sa calotte de neige. Nous parlions de façon hachée en raison de l’altitude et de la raréfaction de l’air. Nous avions une respiration rapide et plus difficile. Le pilote nous a conseillé de respirer doucement. Nous avions presque vaincu le mont Everest. Après la séance de photos, nous sommes retournés à l’hélicoptère et avons survolé les cimes enneigées du Népal. 

Nous nous sommes arrêtés à la plateforme pour récupérer le second groupe. Nous sommes revenus à Lukla pour un petit déjeuner tardif de bienvenue qui a précédé notre retour à Katmandou. Ce fut une expérience inoubliable.

*Sir Edmond Hillary est un alpiniste, explorateur et philanthrope néo-zélandais. Il est né le 20 juillet 1919 à Auckland où il est mort le 11 janvier 2008. Le 29 mai 1953, lors d’une expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt, Edmund Hillary et le Sherpa Tensing Norgay ont été les premiers hommes à gravir l’Everest. Il a rejoint le club Kiwanis d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, et il a été ambassadeur du district Kiwanis Nouvelle-Zélande-Pacifique sud pour le projet de service mondial visant à éliminer les troubles dus à la carence en iode.


 

Claude Davidas 
Club Kiwanis de Fort-de-France, Martinique   
District est du Canada et Caraïbes
Congrès 2015 de Kiwanis International à Indianapolis (Indiana, USA).

Fêter les 100 ans du Kiwanis était pour un Kiwanien un moment à ne pas manquer et, à cette occasion, en 2015, au club de Fort-de-France, nous avons organisé un voyage pour les cinq Kiwaniens que nous étions, chacun accompagné de son épouse ou compagne. Nous avions projeté de voyager avant et après le congrès de Kiwanis International à Indianapolis.

Nous avons préparé ce voyage en tenant des réunions entre nous afin de finaliser toutes les excursions que nous pourrions faire. Cette préparation s’est faite au moins six mois avant notre départ, car il fallait prendre en compte les trajets à effectuer, le prix des billets d’avion, la location de voitures, les frais d’hébergement, la nourriture et les frais annexes.

Afin de rentabiliser notre voyage, nous avons quitté la Martinique en cours d’après-midi pour arriver vers 23 h à Miami, où nous avons passé la nuit.

Le lendemain nous avons pris l’avion pour Washington D.C. où nous avons passé 4 jours à visiter les lieux les plus emblématiques : le grand obélisque qui domine le centre de la capitale des États-Unis, érigé en l’honneur de Georges Washington, la Maison-Blanche et le Capitole.

Nous avons aussi apprécié la gastronomie locale.

Ensuite, nous sommes partis pour Indianapolis où nous avons assisté au congrès. Nous en avons profité pour visiter les bureaux du Kiwanis International, les monuments, la ville et ses alentours et surtout le circuit automobile tant réputé.

Après Indianapolis nous nous sommes envolés en direction de New York pour une visite de 5 jours un peu plus élaborée et instructive car certains Kiwaniens avaient de la famille qui y vivait. Nous avons eu le plaisir de voir la statue de la Liberté et bien d’autres lieux pour les plus gourmands.

Ces vacances restent gravées dans notre mémoire pour la richesse et la variété de nos différentes visites et pour notre participation au congrès de Kiwanis International, une manifestation de haute tenue lors de laquelle des liens d’amitié se sont tissés. 


Si vous souhaitez former des projets de voyage à l’occasion des principales manifestations Kiwanis de l’an prochain, voici quelques dates-clefs :

Mars 2023 : congrès Kiwanis Asie-Pacifique

Mai 2023 : congrès de Kiwanis International-Europe

21 au 24 juin 2023 : congrès de Kiwanis International, Minneapolis (Minnesota, États-Unis d’Amérique)


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s