Des Kiwaniens enseignants qui donnent l’exemple

Les Kiwaniens et les enseignants partagent un même objectif : contribuer au devenir des enfants. Il n’est donc pas surprenant que certains soient à la fois enseignant et Kiwanien.

Depuis des décennies, les clubs Kiwanis du monde entier sont au service de leur collectivité grâce à des actions sociales au sein d’établissements scolaires : nouvelles aires de jeux, programmes de lecture, leçons particulières, cérémonies dans le cadre de Terrific Kids et Bringing Up Grades, pour ne citer que quelques exemples.

Comme le dit Marie Madeleine Obona Njana, une enseignante d’éducation spécialisée au Cameroun : « Les enfants qui reçoivent des dons restent marqués pour longtemps. »
Voici des témoignages sur les bienfaits du bénévolat au sein d’écoles de trois Kiwaniens qui sont également enseignants :

« Je suis enseignante d’éducation spécialisée dans une école inclusive à Yaoundé au Cameroun,  » LES SERANGES » et Kiwanienne dans le club de Yaoundé.
Cette école à caractère social reçoit parfois comme dons l’expertise des spécialistes pour le suivi des enfants déficients, des sorties éducatives et autres donations.
La prise en charge d ‘un enfant nécessite « un village ». Pour illustrer ici l ‘implication de plusieurs acteurs pour élever un enfant : c’est-à-dire une communauté, une nation, voire un monde. Les enfants ont reçu des dons à l’occasion de la fête de Noël des cadeaux venant du Kiwanis et d’une organisation internationale, Samaritan’s Purse.

Ce geste a donné aux enfants une joie immense car ils sont pour la plupart des nécessiteux. À travers ces dons, ils se voient avec leurs familles comme des personnes qui comptent pour les autres. Pour moi, en tant que Kiwanienne et enseignante, je me sens utile d ‘accomplir une tâche aussi noble que celle d’apporter du sien à ceux qui en ont besoin. De faire revivre les cœurs meurtris des enfants en particulier et des familles en général. »
Marie Madeleine OBONO NJANA
Club Kiwanis de Yaoundé, Cameroun, Afrique


 

« J’ai en souvenir une aide que nos amis bénévoles ont apporté à deux jeunes élèves, Maël et Hélène, que nous avons reçus en cours d’année.

La rentrée était faite depuis bien 3 mois et nous recevons en janvier, la demande d’accueil d’un jeune élève de 9ans, Maël, dont la maman malade suit un traitement médical à Paris et qui rentre en CE2. Maël est confié à sa tante. Hélène suit ses parents, obligés d’accepter une mutation professionnelle. Elle entre en CM1.

Dans les librairies, il n’y a plus aucun ouvrage de la classe nécessaire aux apprentissages de ces deux élèves. Nous informons les élèves des classes d’accueil de ces élèves et les difficultés qu’ont les parents de leur procurer leur matériel de classe plus spécifiquement les ouvrages scolaires.

Tout de suite, les classes se mobilisent, les élèves relaient l’information à leurs parents qui mobilisent leurs relations et dans le jour qui a suivi, nos deux camarades Maël et Hélène rentraient équipés de toutes leurs fournitures et de leurs ouvrages scolaires.

Sans la mobilisation et l’aide de nos bénévoles, ces deux enfants n’auraient pas pu suivre correctement leur scolarité et leur adaptation aurait été plus difficile. »

Bernadette SAMBAR-ALLEN
Club Kiwanis de la Basse-Terre, Guadeloupe, District de l’Est du Canada et des Caraïbes


 

« Plusieurs éléments concourent au développement intégral de l’enfant en âge scolaire.

Cependant dans nos contrées, les conditions ne sont pas toujours réunies pour l’épanouissement de l’enfant sur les trois plans du développement harmonieux qui sont : le savoir, le savoir être et le savoir-faire.

C’est dans cette logique qu’il est indispensable d’apporter une aide quantitative et qualitative pour aider l’enfant à s’épanouir intégralement.

En exemple, un terrain de football conçu selon les normes FIFA a été offert en don à notre école en janvier 2020 par une association.

Ce terrain contribuera à développer plusieurs qualités chez l’enfant.

Sur le plan du savoir il apprendra à jouer au foot et cela pourrait être un début pour une profession ; il apprendra à courir, à sauter, choses qui contribuent à son développement physique. Sur le plan du savoir être il apprendra à s’épanouir dans la collectivité, il développera son esprit d’équipe et apprendra à vaincre son égocentrisme en se mêlant aux autres.

Tout compte fait, l’aide de personnes extérieures ne serait que la bienvenue pour le développement intégral de l’enfant dans notre école. »

Omar TOFICK  
Club Kiwanis de Ouagadougou, Burkina Faso, Afrique
Enseignant à l’école SINYIRI C de Ouagadougou 


 

Un commentaire

  • exceptionnels et émouvants ces écrits car  »servir les enfants du monde  »est notre devise et  »faire à autrui ce que tu voudrais qu’il te fasse » est notre règle d’or.

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s