La science l’affirme : soyez bon

Vous en éprouverez les bienfaits, les autres aussi. La bonté est contagieuse. 

the child taking care of a kitten on the street , an umbrella sheltering him from the rain .

Saviez-vous que l’effet de la bonté sur notre cerveau et notre corps possède une explication scientifique ?

« J’appelle cela l’effet ‘trifecta’ », déclare Brooke Jones, vice-présidente de la fondation Random Acts of Kindness (actes de bonté gratuits), « nous savons tous que nous ressentons un bienfait quand nous réalisons un acte de bonté ou en bénéficions. Cela provoque une augmentation de nos taux d’ocytocine, de sérotonine et de dopamine, parallèlement à une diminution de notre taux de cortisol. Mais ce qu’ignore la majorité des gens est que la personne qui est témoin d’un acte de bonté connaît une réaction physiologique identique, avec les mêmes variations de ces hormones et substances. L’ocytocine, la sérotonine et la dopamine sont des substances chimiques ‘de bien-être’ qui contribuent à abaisser la tension artérielle, ont un effet bénéfique général sur le cœur et nous permettent de nous sentir plus calmes et moins déprimés. Le cortisol est l’hormone du ‘stress’, dont on a constaté une diminution dans le sang des personnes qui accomplissent régulièrement des actes de bonté ».

Alors, si la science apporte la preuve que la bonté peut aider à se sentir mieux (et non seulement à être meilleur) est-il possible d’apprendre à exprimer davantage de bonté ? Est-il possible de se servir de la bonté pour influer sur le bien-être affectif du monde entier ? Pour Brooke Jones, c’est « tout à fait » le cas. D’ailleurs, c’est précisément ce que le personnel de la fondation Random Acts of Kindness s’efforce de faire chaque jour, en offrant gratuitement à des élèves des cours de bonté. À l’échelle de la planète, le programme de la fondation touche plus de 2 millions d’élèves chaque année.

« Nous savons qu’on peut l’enseigner », explique-t-elle, « parmi les ressources que nous proposons figure un programme d’enseignement reposant sur des preuves scientifiques et axé sur la bonté. C’est un enseignement couvrant toute une année et dont les cours abordent des concepts comme la compassion, le respect, la responsabilité, l’intégrité et la gratitude. Lorsque l’on pratique la bonté et commence à en être l’incarnation, on en fait naturellement comprendre l’importance à autrui ».

Voici quelques conseils de la fondation pour diffuser et susciter la bonté :

  • Soyez bon envers autrui : envoyez un texto à quelqu’un pour lui souhaiter une bonne journée ou une bonne nuit. Écrivez un commentaire positif pour l’entreprise de votre commune que vous préférez. Rentrez la poubelle de votre voisin. Donnez un livre au contenu motivant.
  • Soyez bon envers l’environnement : gérez l’eau avec parcimonie. Mangez des produits locaux. Réglez votre thermostat. Réglez vos factures en ligne.
  • Soyez bon envers vous-même : fixez-vous des objectifs. Commencez une pratique régulière d’activités physiques. Mangez sainement. Acquérez une compétence nouvelle.

Vous trouverez des conseils supplémentaires sur le site randomactsofkindness.org et pourrez découvrir plus en profondeur les aspects scientifiques de la bonté. Ces deux sites sont disponibles uniquement en anglais.


 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s