Comme à la maison, même loin

update-1-7-20-switz1a.png

La vie devient moins stressante dans un camp de réfugiés, grâce à une maison offerte par des Kiwaniens suisses.

Récit de René Rommel

Grâce au soutien du club Kiwanis de Gaiserwald-Tannenberg, une famille de réfugiés syriens dispose d’un nouvel endroit pour vivre dans la ville irakienne d’Erbil.

En raison des attaques de l’État islamique et des opérations de reconquête du territoire, plus d’un million et demi de personnes, dont près d’un million d’enfants et de jeunes, vivent encore actuellement dans des camps, dans la région du Kurdistan, sans avoir la perspective de pouvoir rentrer chez elles un jour.

Nombre de ces tentes, dont certaines avaient déjà cinq ans, avaient besoin d’être remplacées pour résister aux conditions climatiques extrêmes. En les remplaçant et en construisant, en association avec de nombreux donateurs privés, de petites maisons pour les familles, le club contribue de façon majeure à humaniser les conditions de vie à l’intérieur du camp de réfugiés.

Le club soutient un projet de grande envergure que réalise l’église catholique au Kurdistan. Le Kiwanien de Gaiserwald-Tannenberg, Andreas Mestka, était présent quand la famille a pris possession de sa nouvelle maison.


 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s