Quand le récit devient vivant

SDC12352

Des Kiwaniens colombiens dirigent un projet de lecture novateur pour les enfants.

Récit de Danielle Castonzo

À Sincelejo (Colombie), après l’école, des groupes d’élèves de maternelle se rassemblent autour de tables couvertes de livres ouverts pour lire, écouter et rire avec leurs petits camarades et les membres de leur famille. Certains élèves portent des masques ou des costumes colorés pour incarner les personnages des histoires.

Reading is My Story, activité quotidienne, encourage les petits à lire, écrire et imaginer. Il s’agit d’une collaboration entre le club Kiwanis de Sincelejo et le ministère de l’Éducation nationale de la Colombie.

Ce projet favorise le développement de la langue parlée et de la langue écrite et donne aux élèves la possibilité, très tôt, de s’exprimer avec originalité et de communiquer efficacement. Et ce groupe de lecture n’est pas passif, comme le précise Berenice Larios de Rodríguez, ancienne présidente du club Kiwanis de Sincelejo. Pour intéresser ses participants, ce projet fait appel à diverses stratégies telles que l’art, le jeu, l’exploration du monde réel et le contact direct avec les livres et les illustrations.

SDC12317

« Les enfants (de ce projet) ont eu la possibilité d’entrer sans appréhension dans le monde du verbe et, grâce à cela, à laisser libre cours à leur imagination, à jouer les scènes et les personnages des récits et, avant tout, à en comprendre le contenu », explique Berenice Larios de Rodríguez.

En chantant, dansant, tapant dans leurs mains et en criant, les élèves vivent ces histoires de façon plus holistique. Pour favoriser la participation, Reading is My Storyencourage les parents à s’impliquer également. Le week-end, les parents rapportent chez eux une histoire ou une fable qu’ils lisent aux enfants, adaptant les récits pour mieux dégager le thème de la semaine. Une fois par mois, les parents se joignent à leurs enfants pour lire une histoire avec le groupe. Ils participent également à une cérémonie de la Journée de la langue avec les enfants.

Berenice Larios de Rodríguez est d’avis que le fait d’impliquer les parents a transformé la lecture en une activité familiale et a encouragé les petits à continuer à apprendre en dehors de la salle de classe. En outre, ce projet a renforcé la relation entre l’école et les parents et ceux-ci ont pu constater l’effet de leur participation sur les élèves.

« Nous sommes transportés de joie en voyant l’enthousiasme des enfants et la satisfaction des parents, qui se sont approprié le projet », explique Berenice.

Ce projet a également eu pour effet de réduire les conflits entre les élèves, ainsi que leur agressivité ; ils aiment à coopérer pour jouer les scènes des histoires.

« L’apprentissage a été réciproque » ajoute Berenice, « les membres du club Kiwanis de Sincelejo ont beaucoup appris et, avant tout, nous avons eu la possibilité de travailler avec ces enfants sensationnels ».

SDC12310


 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s